Sport

J’ai testé la pêche extrême

Pour rendre plus passionnants mes vacances j’ai tenté l’expérience de la pêche extrême. C’est plus passionnant et plus stimulant que la pêche traditionnelle avec une canne et un appât naturel. Je vous raconte donc dans cet article tous ce qu’il y a de palpitant dans ce genre d’activité.

La pêche extrême c’est quoi au juste ?

La pêche extrême est avant tout un sport. Il consiste à pêcher un gros poisson d’une manière peu traditionnel. Ce genre d’activité est même reconnu en France. Il existe plusieurs techniques dans ce domaine dont les pêches extrêmes au lancer légère ou forte comme le poppers, stickbaits, jerkbaits, vibrations baits, cuillers ondulantes, cuillers à flapper, swimbaits… Il y a aussi les pêches extrêmes en jigging comportant plusieurs catégories telles que le leurre souple en verticale, le madday jigs, le metal jigs ou bien le bucktail jigs. Mais la traîne hauturière sportive fait aussi partie de la pêche extrême. Dans cette catégorie on peut parfois utiliser des appâts vivants.

Il peut encore exister d’autres techniques. Mais en résumé, la pêche extrême est le genre d’activité qui nous procure la sensation forte, les émotions les plus intenses qu’on n’a pas encore ressenties au cours de notre vie.

Le jigging : une pêche extrême très sportive

J’ai testé le jigging il y a quelque temps pour ressentir la montée d’adrénaline tant promis. Ce genre de pêche extrême est très prisé sur les côtes de la France. Grâce au jigging on peut attraper les poissons les plus difficiles à trouver, anciennement attrapés que par les spécialistes. Le côté sportif de l’activité prime le tout pour nous offrir une sensation hors du commun. En effet au jig on peut piéger des pagres, des liches ou même des dentis.

D’abord il faut un fond marin de 40 à 70 m minimum pour pratiquer le jigging et se poster sur un endroit présentant des variations relief importantes. Pour pouvoir vivre une bonne expérience de pêche il faut une bonne qualité de matériel. Les cannes pour jigging sont courtes mais puissantes. Elles doivent être capable de supporter un poisson pesant jusqu’à 30 kilos. C’est de là que se présente l’intérêt de cette pêche extrême. Il faut avoir assez de force et maitriser les techniques nécessaires pour pouvoir attraper le plus gros poisson possible.

peche-extreme

Bénéficier de l’aide d’un guide pour nous accompagner

Comme le jigging était pour moi une première fois, j’ai décidé de demander l’aide d’un guide pour me présenter les techniques à maitriser et surtout l’emploi de chaque matériel. Le coach m’a montré plusieurs stratégies à adopter pour se tenir face à un gros poisson. Il m’a enseigné comment contrer la force d’un poisson selon sa gabarie, lui qui se débat pour sa survie. Avant de se lancer, il m’a même proposé de tester sur des poissons déjà en captivité pour que je puisse maitriser la technique. Au bout de quelques heures j’ai pu comprendre ce qu’il faut faire pour contre-attaquer les gros poissons. Le coaching était pour moi d’une grande aide.

Tags :